Elodie Guiroux
Elodie Guiroux

le jour où... j'ai pique le sac d'une inconnue

Vous vous rappelez quand vous étiez jeunes ?... Le temps où vous pouviez enchainer les soirées jusqu’aux aurores sans vous soucier d’avoir la gueule de bois le lendemain ? « Soirée étudiants » le jeudi, « soirée mojitos » le vendredi, « soirée cocktails maison » le samedi… et malgré tout ça, pas  un pet de jeux le dimanche ?!?… Ouais, ça c’était AVANT les 30 ans !

Bref, à cette époque, j’étudiais le tourisme à Angers. Et en bons élèves qu’on était, on avait décidé de partir à la rencontre des terres Bretonnes. Notre escale se terminait par Rennes, bien connue pour ses soirées étudiantes et sa fameuse « Rue de la soif ». 

 

Budget étudiants oblige, on avait opté pour une nuit en auberge de jeunesse ! Avant de sortir, je décide de laisser mon sac à mains dans l’armoire de la chambre, par mesure de précaution. La soirée se passe : on bouffe, on picole, on danse… (on se devait de faire honneur aux soirées étudiantes Rennaises quand même), on rentre puis on dort.

C’est alors qu’au petit matin, je me lève et vois « mon » sac sur la table : « C’est bizarre, il est vachement plus foncé qu’avant mon sac ? » Cette troublante observation ne m’inquiétant pas outre mesure, je file prendre un café et manger un morceau! De retour dans la chambre, je regarde à nouveau ce sac et dis à mon copain : « Non mais franchement, c’est bizarre quand même, il était bien beige mon sac, là il est marron tu trouves pas?! » J’ouvre le sac et  je découvre un portefeuille, un téléphone et un trousseau de clés… qui ne m’appartenait pas ! Mais oui, j’avais laissé mon sac dans l’armoire pour ne pas l’oublier! Du coup, à qui est ce sac que j’ai ramené cette nuit ???!

 

Les téléphones portables n’ayant pas  besoin de code pour se débloquer (heureusement pour le coup !), j’appelle le dernier numéro appelé et tombe sur un mec qui demande qui je suis (normal !) Je lui explique : « Alors en fait, je suis sortie hier et je me suis trompée de sac, enfin, je n’avais pas de sac mais j’en ai pris un qui était identique et en fait c’était pas le mien. Bref, j’ai trouvé le téléphone dans le sac et du coup j’aimerais le rendre à sa propriétaire ! ».  Il me répond : « J’y crois pas ! Ma copine a passé 2h au commissariat, elle croyait s’être fait voler son sac ! Elle a toqué à ma porte à 5h du mat car elle était à la rue ! »

 

Sans déconner, j’étais trooooop mal ! Jamais j’irais voler quoique ce soit ! Mais dans le noir forcément, j’ai pas vu que son sac était pas de la même couleur ! Et puis, j’ai oublié que j’avais pas pris le mien évidemment… Mes potes ont bien ri en tout cas, même si on avait de la peine pour la fille qui avaient passé sa nuit chez les flics, c’était une péripétie d’un genre nouveau que je venais de réaliser ! On est quand même allés à la rencontre du couple pour leur rendre le sac à mains. Je me suis confondue en excuses, elle était tellement soulagée de ne pas s’être fait voler en fait qu’elle était méga contente ! J’avais fait une heureuse ! 

 

Et depuis me direz-vous ? Ben, j’évite toujours de prendre un sac avec moi en soirée. Je ne garde généralement que mon portable…