Elodie Guiroux
Elodie Guiroux

#8 Le jour où… j’ai fait mon Petit Poucet

Pour être honnête, aujourd’hui, je comptais vous raconter une histoire qui s’est déroulée il y a quelques années déjà. Néanmoins, au vu des évènements qui se sont déroulé ces dernières 72H, je me suis dit que je me devais de vous faire partager la primeur de cette dernière péripétie.

D’ailleurs, je remercie tous ceux qui m’ont fait remarquer cette semaine que ça faisait « longtemps » que j’avais pas fait de boulette… Dans le fond, c’est pas faux, j’ai tenu presque 7 semaines sans faire de connerie ! Par contre, je ne suis pas sûre que Choupi  partage votre avis sur la définition du mot « longtemps »… Même si j’avoue faire un peu ma feignasse ces temps-ci en la jouant comique de répétition, je vous rassure, j’ai retrouvé mon rythme de compet’ ce week-end !

Vendredi, aéroport de  Schipol (Amsterdam) 

Je suis super heureuse de retrouver Choupi et prendre l’avion pour aller voir mes parents en Auvergne. Je me félicite de ne pas avoir raté le train à Paris et arrive bien en avance à l’aéroport (choupi s’étant assuré de m’acheter un billet me permettant d’avoir de la marge avant le vol…)

 

J’attends qu’on s’installe tranquillement à la porte d’embarquement avant d’avouer à Choupi ma dernière boulette : « Choupi, faut que je te dise, j’ai encore oublié mon iPhone dans le Uber la nuit dernière ! » L’épisode s’étant déjà passé 3 mois auparavant (et nous ayant coûté au passage 2h d’attente au commissariat… mais ça c’est une autre histoire !), il semblait ne pas vraiment croire ce que je venais de lui dire… Bah oui, il a beau être habitué, y’a des fois il espère encore que ce que je lui raconte est une grosse blague. Mais bon, ça l’est rarement malheureusement…

L’histoire étant un peu complexe, je mets un peu de temps à lui expliquer mais souris quand même en lui disant que pour la énième fois, j’avais quand même récupéré mon portable (ça m’a coûté 30€ l’affaire mais bon…) au final, tout est bien qui finit bien !

 

Choupi commence alors son café et s’apprête à manger son gâteau quand on entend : « Miss Elodie Guiroux est prier de venir au bureau d’informations tout de suite. » Je le regarde, il me regarde, on se regarde : « C’est pas mon nom qu’il vient de dire le mec, là ?! » J’avais l’espoir d’avoir mal compris mais comme ils ont la bonne idée de répéter l’annonce une seconde fois, je comprends que c’est bien de moi qu’il s’agit. Choupi soupire et me regarde d’un air dépité. Je hausse les sourcils, dans l’étonnement le plus total. Franchement, je pige pas, j’ai rien oublié, j’ai mon sac, mon portable, ma veste!

« Et ton portefeuille, il est où ? » Et c’est là qu’on voit que le mec a l’habitude quand même, parce que mon portefeuille, ben il était plus dans mon sac ! Ce qui n’était au final pas si dramatique que ça sachant que dedans j’y ai mon passeport, ma  carte d’identité, mon permis, bref tous mes papiers bien sûr!

 

Comme à chaque fois, j’avais du mal à y croire car oui, j’arrive encore à me surprendre ! Et y’en avait un autre qui était surpris, même un peu énervé je dois dire : « Non mais là franchement, vas-y, tu me fatigues !» Ah bon, vraiment ?! Il était même prêt à me laisser partir toute seule, (ce qui, entre nous, m’étonnait un peu) mais s’est ravisé : « Non mais je vais venir avec toi sinon t’es capable de te perdre ! »

Faut quand même pas exagérer m’enfin, j’apprécie qu’il m’accompagne car le fameux bureau d’informations, il était juste à l’autre bout du terminal ! On arrive et je vois mon portefeuille sur le comptoir ! Apparemment, je l’avais laissé sur le tapis du contrôle de sécurité ! Mon beau portefeuille rouge et orange, 10cm de large, 5 d’épaisseur… Discret quoi, à croire que j’ai fermé les yeux en passant cette foutue sécu ! Enfin, ouf j’ai encore de la chance !

 

Retour à la porte d’embarquement quand je m’aperçois que mon iPhone a littéralement beugué : écran figé, impossible de faire quoique ce soit ! Pratique quand on a son billet d’avion dans son téléphone ! Non mais franchement la poisse quoi ! Du coup, vas-y qu’on se re cogne un tour de l’aéroport et alors là je remercie les mecs qui ont inventé les bornes pour retirer ton billet !  Car grâce à ça, j’ai pu l’imprimer et monter à bord !!... A juste fallu qu’on se tape 1h15 d’attente en plus car le vol avait du retard ! m’enfin, ça c’est quand même pas ma  faute !

 

Bref, au final, je m’en sors bien et remercie une nouvelle fois ma bonne étoile et la bonté des gens qui retrouvent les objets que je sème derrière moi régulièrement… J’hésite quand même à m’acheter un cordon pour me mettre mon iPhone autour du cou, ça m’évitera de l’oublier dans les tacos ! Quant au passeport, je le laisse entre les mains de choupi désormais, c’est plus sûr !... Faut juste que je pense à vérifier si j’ai bien le reste…

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires