Elodie Guiroux
Elodie Guiroux

#4 LE JOUR Où... J'ai pris le mauvais train

Apres les histoires de passeport, de vols et de voiture... je vous propose de rester dans le thème des voyages cette semaine avec une histoire de train (la première de toute une lignée...). Dites moi, qui n'a jamais déjà loupé un train dans sa vie ? On est d'accord ça peut arriver à tout le monde non?

Ce jour-là, j'étais à l'heure justement... pour être sûre de ne pas le rater! Quand je dis "à l'heure", on s'entend, ça veut dire que j'ai réussi à courir et sauter dedans avant qu'il parte! Parce que, c'est pas trop mon truc d'arriver 30' avant pour poireauter sur le quai... j'aime pas vraiment attendre en fait.

 

Bref, ce jour-là donc, je m'installe confortablement à ma place, en première classe (oui bah j'avais eu un tarif ?). À peine le temps de sortir mon pc que le train partait déjà. "Tiens, j'étais pas si en avance que ça finalement?"

Je sors donc mon ordinateur, mes écouteurs pour mettre ma musique et au même instant, Madame SNCF nous souhaite la bienvenue à bord du train en provenance de Paris et à destination de ... Lyon! Génial, sauf que moi je vais pas à Lyon, je vais à Aix!!! Et là c’est le moment où je me tiens la tête entre les mains ? et pense tout fort "C’est pas possible!.."

 

Je vais voir le contrôleur pour lui expliquer le problème, que j’avais pas de billet pour ce train du coup mais que j'en avais un autre pour Aix, et que je savais pas comment faire... je devais avoir l'air tellement cinglé qu'il a écrit un truc sur mon billet, (sûrement un code pour dire cas désespéré, laisser passer) et m'a dit de Le montrer au contrôleur dans le train Lyon-Aix, pour l'éviter de repayer un billet (y'a quand même quelques contrôleurs sympas ouais..)

 

Bon, dans mon malheur j'ai eu la chance de pouvoir rester ma place en Prems tranquilou. Arrivée à Lyon, j'étais tellement pressée de descendre que j'en ai oublié mon sac! Heureusement pour moi, le fameux gentil contrôleur m'a appelée sur le quai en me demandant "c'est pas à vous Mademoiselle?" À ce moment-là, je ne sais pas trop si c'était de la stupéfaction ou de la compassion (pauvre fille) que je lisais sur son visage...!  J'imagine que j’ai dû lui faire sa journée a lui et toute son équipe de la SNCF! Bref, j’ai pris mon sac et j'ai mis ça sur le compte de la fatigue... bien entendu.

 

Au final j’ai quand même pu prendre un autre train pour Aix, et suis arrivée 30' plus tard que prévu, sans payer un rond en plus. Cette fois ci je peux vous le dire, j'ai dit MERCI LA SNCF.

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires